La Mauritanie sort au premier tour sans valeur ajoutée

Une défaite, deux nuls et un classement de dernier en termes de valeur marchande des joueurs. Pour leur première participation à la Coupe d’Afrique des Nations, les Mourabitounes sont sortis au premier tour des matchs de groupe. 

Ce billet a été publié originellement sur aidara.mondoblog.org.

Des performances face à l’Angola et à la Tunisie unanimement saluées, après la claque face au Mali 4 à 1, mais beaucoup de regrets face aux choix critiquables du sélectionneur français et certainement beaucoup de reproches adressés à la Fédération mauritanienne de football.

La lourde défaite face au Mali lors du premier match de la compétition peut s’expliquer par plusieurs facteurs, dont l’émotion du bleu faisant ses premiers pas dans une compétition continentale. Mais les deux matchs nuls face à l’Angola et à la Tunisie ont mis à nu la faiblesse et l’inefficacité d’une attaque érodée. L’entraîneur n’a pas eu l’intelligence de la renouveler, surtout pour le dernier match de qualification devant les Aigles de Carthage, alors que des valeurs sûres étaient sur le banc, à l’image du jeune Homoye Tandji, et pourquoi pas le rappel de Soudani ou l’entrée de Palaye.

C’est surtout l’occasion ratée de s’illustrer qui restera le plus grand regret de cette participation mauritanienne à la CAN, d’autant que c’est l’événement rêvé par les joueurs pour s’illustrer et se vendre auprès des grands clubs européens, du Golfe ou d’autres pays du monde. La CAN est l’un des marchés les plus suivis par les recruteurs. Au lieu de cela, les Mourabitounes ont quitté la compétition certes sans être ridicules, mais sans briller.

La Mauritanie, plus faible valeur marchande de la CAN

En effet, selon le classement des valeurs marchandes des 24 équipes de la CAN 2019, la Mauritanie vient en queue de peloton avec seulement 3,25 millions d’euros, contre 343 millions pour les Sénégalais ou encore 10,4 pour les Malgaches, 13,7 pour les Bissaoguinéen ou encore 17 pour les Béninois.

La Mauritanie peut cependant s’enorgueillir de sa petite performance, sans être l’équipe qui a créé la surprise, comme le supposaient plusieurs commentateurs avant la CAN. C’est Madagascar, pour sa première participation également, qui a finalement ravi la vedette.

Si on enlève à cette participation le satisfecit exagéré de la Fédération mauritanienne de football, qui a profité de l’événement pour offrir des vacances dorées aux frais de la princesse à une flopée de copains imperceptiblement glissés parmi les supporters et les journalistes, il ne reste qu’une équipe de Mauritanie qui a fait de la figuration à la CAN sans emballer le moins sérieux des observateurs sportifs.

1 Commentaire

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

shares