Les maillots maudits des sélections africaines

cameroun-can-2019-maillots-maudits-porte-bonheur

« Qu’est ce qui a bien pu passer par la tête des Lions indomptables pour s’habiller en jaune face au Nigeria ? Ils devaient savoir que ce maillot est maudit, ce n’est pas la première fois qu’il porte malheur au Cameroun. » Voilà ce que ce sont dit de nombreux camerounais superstitieux après la défaite de leur équipe 3-2 contre le Nigeria en huitième de finale.

Et bien, l’entraîneur Clarence Seerdorf et ses joueurs l’ont, peut-être, appris à leurs dépens. En effet, au Cameroun, une superstition bien connue prétend que le maillot jaune porte malheur aux Lions indomptables. Vous savez bien que nous sommes en Afrique, où un malheur n’arrive jamais seul. Les champions d’Afrique sortants auraient battu les légendaires rivaux du Nigeria s’ils n’avaient pas arboré cette couleur.

Par exemple, lors de la Coupe du Monde 2014, la bande à Samuel Eto’o a disputé son premier match en jaune. La malédiction a frappé puisque les Camerounais ont perdu 1-0 contre le Mexique. Malgré le retour du vert par la suite, ils ne sont jamais repris, humiliés par la Croatie (4-0) et le Brésil (4-0). Toutefois, en 1984, lorsque la sélection remportait la Coupe d’Afrique face… à qui ? Hé bien au même Nigeria, la sélection était habillée en jaune et rouge ! Oui. Comme le samedi 6 juillet 2019.

Mali, Togo, Burkina Faso : le rouge s’acharne

Le Burkina Faso n’est présent à la CAN 2019 en Égypte. Mais là-bas également, il existe une superstition concernant ces maillots maudits : la tunique rouge. En 1998, lors de la CAN organisée chez eux, les Étalons du Burkina habillés en rouge perdaient en demi-finale contre les Pharaons d’Egypte 2-0. Sur l’action du premier but, le gardien burkinabè Ibrahim Diarra repousse le ballon et tente à plusieurs reprises de le rattraper en vain. L’Egyptien Hossam Hassan ne se fait pas prier pour le crucifier. Cette action serait le signe de la malédiction du maillot rouge. Pour beaucoup, les génies ont voulu punir les Burkinabè ce jour-là. Les Étalons ont fini par troquer la tunique rouge contre le maillot blanc pour les matchs à domicile et le maillot vert pour l’extérieur. Le maillot blanc est privilégié, bien que cette couleur ne figure pas sur le drapeau national.

(l’article continue après la vidéo)

Au Mali également, la sélection de football évite depuis longtemps d’utiliser le maillot rouge, bien que cette couleur figure sur le drapeau. En réalité, la couleur rouge revêt une puissance destructrice pour beaucoup de pays d’Afrique de l’Ouest. Le Mali préfère ainsi ses maillots aux couleurs blanc, jaune ou vert. Par contre, certaines formations maliennes dans d’autres disciplines portent souvent des maillots rouges.

En Côte d’Ivoire, par contre, c’est le maillot blanc qui semble être maudit. Et c’est le maillot que les Éléphants portaient contre le Maroc lors de leur deuxième match de la CAN 2019. La malédiction a frappé puisqu’ils ont perdu par 1 à 0. Cependant, ce sont les mêmes couleurs qu’ils ont porté contre la Namibie qu’ils ont balayée 4 à 1. Mais bon, le but encaissé par Sylvain Ggbouho est quand même resté en travers de la gorge. Signe ou malédiction rompue ? On verra aux prochains matchs. Cependant, les Ivoiriens semblent avoir oublié leur maillot vert qui leur a offert le premier trophée en 1992.

Le jaune sourit au Togo, le vert boude l’Algérie

Au Togo, les couleurs porte-malheur sont le maillot jaune-vert et le maillot rouge. Lorsque le Togo porte ces couleurs, il perd ses matchs, selon la superstition. C’est pourquoi les Écureuils ont opté pour le maillot jaune qui était quand même le symbole de l’opposition au temps de Gilchrist Olympio. On dit là-bas qu’il fut un temps où les jeunes disparaissaient parce qu’ils étaient habillés en jaune.

Le maillot jaune porterait bonheur aux Eperviers du Togo. C’est avec ces couleurs que Adebayor et ses coéquipiers se sont qualifiés pour la Coupe du Monde 2006, pour la première fois de l’histoire du Togo et à la surprise générale. Jaune qu’on retrouve aussi sur le drapeau Togolais.

En Togo, en Algérie, la couleur porte-malheur serait le vert. C’est le site Sofoot qui raconte : « Entre 2006 et 2010, les Fennecs enfilent à huit reprises leur ensemble vert, pour des matchs contre le Gabon, le Burkina Faso, l’Argentine, le Brésil, la Gambie, le Sénégal, l’Égypte et le Malawi. Résultat des courses ? Bah, huit défaites… Et la malédiction du vert s’est poursuivie au fil des années avec, entre autres, des défaites face aux USA lors du Mondial 2010, au Mali lors des éliminatoires du Mondial 2014, à la Tunisie lors de la CAN 2013, ou même lors du match aller des barrages de la Coupe du monde 2014 contre le Burkina Faso ».

Et chez vous ? Quels sont les maillots maudits et les maillots porte-bonheur ?

1 Commentaire

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

shares