Pourquoi j’ai mis du temps à m’intéresser à la CAN 2019

pourquoi-mis-temps-interesser-can-2019-ghana-togo-benin

Bientôt trois semaines que la 32e édition de la Coupe d’Afrique des Nations de football a commencé au pays des pyramides et des pharaons. Je n’ai commencé à m’y intéresser que cette semaine, et ça ne m’a pas réussi…

Habituellement, lorsqu’il y a une compétition de football internationale (Coupe du monde, Ligue des champions européenne ou Coupe d’Afrique des Nations) je ne rate aucune occasion d’être au courant des nouvelles : calendrier des matchs, pays qualifiés, sélectionneurs, joueurs vedettes… Ce qui n’a pas du tout été le cas pour cette CAN égyptienne.

L’une des raisons principales est que le Togo, mon pays d’origine, n’est pas qualifié. Ensuite, j’ai décidé de ne plus soumettre mon corps à de fortes émotions parce que cela n’est pas à mon avantage. Mais puis-je échapper à cette forte ambiance plus que fiévreuse ? Hélas non…

D’abord le Ghana…

Lundi, j’ai « suivi » malgré moi le huitième de finale Ghana-Tunisie. Seulement la deuxième mi-temps en plus. Les cris montaient dans le quartier au moment où les Black Stars rataient une belle occasion. Ça me tentait tellement, comme un gâteau au chocolat interdit à une personne qui suit un régime pour maigrir… Je n’ai pas résisté. Je supportais évidemment le Ghana. Pourquoi le Ghana ? Parce que par ma mère, j’ai des origines ghanéennes. Et comme le dirait si bien un vieux dictateur africain décédé, lorsque la case de ton voisin brûle, cours vite l’aider à éteindre le feu… Donc le Ghana en compétition, c’est le Togo.

Ce fameux match, je l’ai suivi seulement en audio malgré la télévision allumée à quelques mètres de moi. C’est moins intense quand j’entends seulement, je ne juge pas les joueurs sur les actions posées ni sur les gestes manqués.

Finalement, ma déception a encore été plus grande face à l’échec du Ghana, vaincu aux tirs aux buts. J’avais pourtant juré que l’on ne m’y prendrait plus mais…

… et maintenant le Bénin !

A ce moment-là, je me disais qu’il restait encore un voisin du Togo en compétition, le Bénin. Et vous me voyez déjà afficher un sourire en coin. Entre les éperviers et les écureuils, c’est une longue histoire de désamour, qui mériterait bien un autre billet ! Mais le Sénégal l’a emporté 1-0 hier soir face au Bénin…

Résultat, je n’ai pas encore trouvé l’équipe que je dois supporter. Bonne chance aux équipes encore en compétition, en attendant pour moi de décider si je dois suivre le reste des matchs.

1 Commentaire

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

shares