Sénégal-Algérie, la finale de la CAN se passe à Nouakchott

senegal-algerie-finale-de-la-can-2019-nouakchott

La finale de la CAN 2019 prévue le 19 juillet au Caire opposera le Sénégal à l’Algérie. Un remake de la rencontre de poules, remportée par les Fennecs sur les Lions de la Téranga sur le score étriqué de 1 but à 0. La finale, qui chauffe déjà les rues du Caire, de Dakar et d’Alger, risque de prendre un goût tout particulier à Nouakchott.

La capitale mauritanienne a vibré dimanche 14 juillet lors de la qualification du Sénégal et de l’Algérie, aux dépens respectivement de la Tunisie et du Nigéria. Des défilés motorisés monstres ont déchiré les avenues de Tevragh-Zeina, quartier chic résidentiel de Nouakchott. Les habitants sont sortis en masse, brandissant les drapeaux de l’Algérie à bord de leurs luxueuses voitures. C’est la partie arabe de la population qui fêtait déjà la victoire des Fennecs.

Au même moment, des défilés à pied, à moto, vélo et charrette à traction animale déchiraient les rues de Sebkha, d’El Mina et d’autres quartiers à dominance négro-mauritanienne. Les habitants saluaient avec fracas la qualification du Sénégal à la phase finale de la CAN, 27 ans après la mémorable finale de 2002, perdue aux tirs aux buts face au Cameroun.

Lire aussi : La Mauritanie sort au premier tour sans valeur ajoutée

Le 19 juillet, Nouakchott sera silencieusement divisée tout au long des 90 minutes qui opposeront Sénégalais et Algériens. La victoire de l’une ou l’autre équipe transformera la capitale mauritanienne en un brasier de réjouissances. L’ampleur des défilés des supporteurs victorieux dépassera de loin la nuit où les Mourabitounes avaient arraché leur première qualification à la CAN aux dépens du Botswana.

Le temps d’un match, les Mauritaniens comprendront combien ils sont divisés, en politique comme en football.

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

shares