En football, c’est quoi la simba ?

Les Harambees, stars du Kenya, ont battu les Taïfas de la Tanzanie, 3 buts à 2 lors du deuxième match du groupe C de la CAN 2019. L’attaquant kenyan, Michael Olunga, a marqué un but sur un geste technique magnifique qui a fait le tour des chaînes de télévision. Le commentateur de CANAL+ s’est alors exclamé : « Ah la simba ! ». Mais de quoi s’agit-il exactement ?

Ce billet a été originellement publié sur lemessagerdafrique.mondoblog.org.

La simba est considérée comme le geste technique le plus parfait dans un match de football. C’est une action d’éclat qui ne laisse aucun spectateur indifférent. Une vraie œuvre d’art. Seuls les plus doués techniquement, les plus audacieux peuvent oser ce geste technique. La simba, c’est l’expression du talent pure. Tous les joueurs peuvent tenter la simba, mais seuls les joueurs de classe peuvent la réussir à la perfection.

Comme Cristiano Ronaldo

Vous vous rappelez peut-être ce geste réalisé par le Portugais Cristiano Ronaldo contre la Juventus en Ligue des Champions. Le Portugais s’était envolé à l’air, dos au mur tête en arrière pour récupérer un ballon difficilement récupérable et l’envoyer au fond des filets. Les commentateurs des chaînes de télé ont utilisé tous les superlatifs possibles pour qualifier cette action de génie.

Pour réussir cette réalisation hors du commun, il faut savoir voler. Voler haut dans le ciel. La simba est un tir de volée en extension. Dos au but, le joueur amorce une impulsion pour s’envoler. A ce moment, son dos est parallèle au sol. L’attaquant reprend alors de volée le ballon, avec le pied qui lui sert d’impulsion. Dans son envol, les deux pieds se croisent en l’air comme un ciseau. Il reprend ainsi le ballon avant qu’il ne touche le sol. D’où son nom ciseaux, la bicyclette, le chacala, le ciseau retourné ou le plus connu : la retournée acrobatique.

Et Zidane aussi

Et oui, car s’est bien d’acrobatie qu’il s’agit. Elle nécessite de la puissance, de l’esthétique, de la souplesse, une bonne coordination dans les mouvements pour surprendre adversaires et partenaires. Il a une variante comme la volée ou la demi-volée, où le ballon est frappé en pivot. Il peut toucher le sol. Dans ce cas, l’attaquant peut avoir un pied ou une main au sol. A ce sujet, la volée de Zidane en Ligue des champions est monumentale.

En cherchant les origines de la simba, je me suis rendu compte qu’il n’y a pas d’unanimité. Pour certains, l’Uruguayen Ramon Unzaga est celui qui a inventé ce geste acrobatique. Pour d’autres, c’est un joueur d’origine africaine, Chalao, qui tenta le premier. De toute façon, que ce soit l’une ou l’autre, la simba a été popularisé par un africain : Amara Simba.

Mais Amara Simba reste le maître

Natif de Dakar, Amara Simba est surnommé le roi de la bicyclette. Pendant sa carrière, il affectionnait ce geste technique. Surtout dans les situations difficiles. Décrit comme moyennement prolifique devant les buts, Amara Simba s’est quand même illustré par ce geste d’anthologie. Et ce, quand son équipe en a le plus besoin. Ce qui permettait de mieux savourer la splendeur du but. En sélection de France, Amara Simba compte trois buts dont…une retournée acrobatique.

Sur le site du journal Le Parisien, Amara Simba se rappelle la première fois qu’il a tenté ce geste sur un terrain de football :

« Le terrain était gelé. J’arrive lancé à toute vitesse dans la surface. Oumar Sène, sur un coup franc tiré de ma droite, transmet à Jean-Pierre Bosser, qui centre. J’y vais pour prendre la balle de la tête au premier poteau mais, malheureusement, je suis complètement battu, car le ballon est derrière moi. Et le seul geste que je peux réaliser pour toucher la balle, c’est celui-là. A dire vrai, tout s’est déroulé en quelques dixièmes de secondes. C’était plus instinctif qu’autre chose et comme j’étais plutôt souple, je me suis lancé en l’air sans trop calculer. »

Si ce geste technique est appelé simba, c’est donc en hommage à Amara Simba. Il en avait fait une spécialité. Alors, lorsque vous entendrez parler de retournée acrobatique, de ciseaux, de bicyclette, sachez qu’il s’agit de la simba et que c’est en hommage à Amara Simba. 

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

shares