Bénin – Maroc : une victoire est une victoire

benin-maroc-tirs-aux-buts-penaltys-prolongations-can-2019

Le Bénin est aux anges. Après avoir passé le premier tour de la CAN pour la première fois, les écureuils viennent d’éliminer le Maroc. A 10 contre 11, ils se qualifient pour les quarts de finale après une séance de tirs aux buts.

Ce billet a été publié originellement sur fofoot.mondoblog.org.

1-1 durant le temps réglementaire, 4-1 aux pénaltys… Un résultat qui ne sonne pas de la même manière à toutes les oreilles. Si pour les marocains et leur milieu Ziyech, qui a raté un penalty en fin de match, la cause est entendue, pour d’autres le Bénin n’a pas gagné. D’après eux le compteur de victoires des hommes de Dussuyer à la CAN reste bloqué à zéro. Le succès aux tirs aux buts ne compterait pas…

Pourtant, les règles du football sont claires. Si, lors d’un match à élimination directe, deux équipes n’arrivent pas à se départager, elles vont en prolongation. Si elles ne sont pas départagées après la prolongation, elles vont aux tirs aux buts. Et le vainqueur de cette séance est déclaré vainqueur du match. Tous les matches remportés aux tirs aux buts sont donc des victoires : c’est le football qui le dit… En huitième, en quart, en demi, en finale, la victoire aux tirs à but donne la victoire.

Au-delà des limites

Aussi, inféoder un triomphe aux tirs aux buts à un match nul c’est faire mentir les statistiques et réduire la valeur de l’équipe victorieuse. Les coups de pieds arrêtés font intégralement partie du jeu. Les spécialistes dans le genre sont des éléments très prisés dans le monde du sport roi. Cette capacité de transformation leur donne un crédit qui les distingue des autres et les place souvent au-dessus. Les grands joueurs sont souvent ceux qui excellent dans ce domaine : Roberto Carlos, David Beckham, Lionel Messi, Michel Platini… Plus que le grand joueur qui réussit toujours son penalty, ne dit-on pas qu’une grande équipe est forte sur les coups de pieds arrêtés ?

Pourquoi donc réduire la séance des tirs aux buts à un jeu de hasard, quand le hasard n’a pas de spécialistes ? S’avancer pour frapper un penalty demande des qualités physiques, mentales et techniques peu ordinaires. Ces élus, ces tireurs portent des responsabilités énormes sur leur dos. Une victoire aux tirs aux buts est une preuve tangible de supériorité. Et ce, à tous les niveaux. Elle est souvent la froide traduction d’une domination qui tarde à se concrétiser. Si vous vous ratez aux tirs aux buts, ce n’est pas à cause de la malchance. C’est simplement parce que vous n’y étiez pas bien préparé. Voilà tout…

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

shares